Faut-il ouvrir un PEA ou un Compte de titres ?

Avant de procéder à l’ouverture d’un support d’investissement, les particuliers cherchent à comparer de manière approfondie les avantages et les inconvénients de chaque solution. Souvent, il est question de faire la comparaison entre le PEA et le Compte titres. Pour partir sur de bonnes bases, il sera important de ne pas souscrire à n’importe quelle offre, mais de bien étudier les options qui vous seront proposées.

Le PEA est fiscalement plus attirant

De façon générale, les particuliers cherchent à payer le moins d’impôts possible et c’est ce qu’offre le PEA depuis son ouverture en 1992. La fiscalité de ce support permet de s’exonérer de l’impôt sur la plus-value après une certaine durée de détention du PEA.

Cette exonération n’entraîne pas de suppression de prélèvements sociaux, puisque vous devrez dans tous les cas, les payer.

Les opérations possibles

Avec un PEA, vous ne pourrez acheter et vendre que des titres de valeurs mobilières appartenant à des sociétés dont le siège est situé dans l’espace économique européen. Le compte titres vous permettra quant à lui d’effectuer ces opérations, mais aussi d’investir sur les marchés étrangers. Par exemple, si vous pensez qu’il y a une opportunité à saisir sur le marché américain, vous pourrez le faire via un compte titres, mais pas à l’aide d’un PEA.

Quelle est la meilleure solution ?

Il n’existe aucune réponse miracle à cette question puisqu’il conviendra de faire attention à  plusieurs autres paramètres. En effet, selon votre profil, il sera plus intéressant de vous orienter vers l’une ou l’autre des solutions. Par exemple, si vous avez déjà un patrimoine conséquent, que vous pouvez vous permettre de bloquer 40 000 euros pendant 5 ans, alors le PEA pourra être intéressant, en revanche, si vos finances ne vous permettent pas de bloquer 10 000 euros l’espace de deux ans, le PEA sera à proscrire.

Vous avez trouvé cet article utile ? Partagez-le dès maintenant :

Comments are closed.