Les Français ont puisé dans leur épargne pour consommer

Après la baisse annoncée du taux de rémunération du livret A de 1,75 % à 1,25 %, on a pu constater une chute conséquente des placements, qui s’élèvent alors à 50 millions d’euros, correspondant seulement à un huitième de la somme récoltée au mois de juillet. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène.

Des placements à long terme

Compte tenu de la crise financière qui traverse le pays et qui ne semble pas trouver de réelle issue, les français réfléchissent à la meilleure façon de placer leur argent et se tournent davantage vers l’assurance vie. Certains placent donc davantage d’argent sur ce produit que sur le livret A.

En effet, ce produit est rémunéré à 2,50 % et a l’avantage de représenter un placement à long terme et permet donc d’envisager l’avenir avec plus de ressources qu’actuellement. Il s’agit donc d’une façon de se prémunir contre les effets des fluctuations des marchés en se constituant une réserve d’argent importante à utiliser dans l’avenir.

Utiliser ses économies

Utiliser ses économies

Compte tenu de la baisse significative du pouvoir d’achat et de la hausse des prix notamment dans l’alimentaire, les français ont de plus en plus de mal à boucler leur fins de mois et ont recours aux différents retraits dans leur épargne afin de subvenir à leurs besoins. L’utilisation des fonds possédés deviendrait donc beaucoup plus systématique qu’avant pour couvrir l’ensemble des dépenses mensuelles d’un foyer.

On remarque également un déblocage de l’épargne salariale qui permet aux intéressés d’envisager ces sources de revenus comme une solution à un état financier instable. Leur livret A leur permet de leur assurer un train de vie acceptable, ce qui n’est pas toujours le cas avec des salaires qui s’avèrent parfois insuffisants ou des minima sociaux qui ne permettent pas de consommer suffisamment.

Vous avez trouvé cet article utile ? Partagez-le dès maintenant :

Comments are closed.